Le coffre d’une voiture, c’est trop petit…

L’idée de fabriquer une remorque à 103 m’est venu lors d’une journée bricolage organisée par notre association. Objectif de la journée, bloquer une journée au printemps pour préparer nos montures pour la saison 2018. Nous voilà donc, 4 garçons plein d’avenir, motivés à l’idée de pouvoir réentendre nos moteurs et pouvoir humer la douce odeur du deux temps !

Etant tous d’une nature optimiste, nos objectifs sont nombreux :

  • Changement du bras oscillant sur la 103 SP3 de madame la présidente
  • Recherche de la cause de non démarrage de la 103 bleue d’Emmanuelle
  • Recherche de la cause de non démarrage de la 102 Jaune de Alex.
  • Recherche de la cause de non démarrage de la 103 sport Tuning du vice-président.
  • Détente, convivialité…
  • Bières, Pâtés….

Pour des non professionnels comme nous, le seul moyen de pouvoir remplir tous ces objectifs, c’est de passer de temps en démarrant très très top le matin. Et c’est là que le l’idée de la remorque est arrivée : 3/4 mobylettes à ramener, résultat, 3 allers/retours et 2 heures de perdue… Il nous faut un moyen de déplacer plusieurs mobylettes en même temps !

Il nous faut donc une remorque pour pouvoir déplacer 6 mobylettes. 1, 2, 3, 4, ça y est, on est 4 à être motivés pour en acheter une !

Étonnamment, une remorque à mobylette, ça n’existe pas dans le commerce 😊…

Etant un professionnel de la recherche de bonnes affaires sur internet, je me lance dans les recherches sur leboncoin, ebay, Google Image… Notre demande est un peu atypique et mes recherches sont vaines. Alors il faut faire autrement, ce sera du fait maison et du sur mesure !

A nouveau destination google image pour trouver de l’inspiration, et l’idée retenue est la remorque. Mais pour nos mobylettes, il faut que l’on voit plus grand, plus large…

En parallèle, je trouve une annonce d’un projet de remorque qui est annulé, c’était un châssis pour transporter un Quad. Ni une ni deux, « veni vidi vici », la remorque est à nous :

D’abord réfléchir…

Retour à la maison, je mets quelques mobylettes en place pour prendre quelques cotes et vérifier que l’on puisse charger 6 mobylettes…

Humm…. 6 ca va faire un peu juste quand même. Mais si j’ai dit 6, on va se creuser les méninges pour en mettre 6 !

Alors j’utilise les grands moyens, conception d’une nouvelle base en 3D, et oui, rien que ça ! L’idée générale est d’avoir un châssis plus long pour mettre : 3 Mobs devant les roues, 2 derrières et 1 sur l’essieu. Et ça, en tentant de recycler au maximum le châssis de base et les composants déjà achetés,

 

 

Ensuite, agir…

La conception réalisée, je me lance dans la fabrication de ce nouveau châssis, un peu d’huile de coude, de temps libre, de matière grise et c’est partie ! Je joue également de mes relations pour trouver de la matière première à prix raisonnable et un traitement de surface pour protéger de la rouille. Et voilà le résultat posé sur la première remorque :

J’ai compté 13 m de tube, qu’il a fallu percer un peu partout pour permettre de traitement galva (pour éviter que les tubes explosent).

Le résultat me plait bien, on peut aller plus loin dans la construction :

  • démonter et dessouder la base de la 1ère remorque
  • Fixer (avec des boulons le nouveau châssis)
  • Installer la tête de lapin
  • Fixer les tôles de fond en alu larmé (idée pour faciliter les chargements éviter les projections d’eau quand il pleut)
  • Fixer les rampes
  • Fixer les pieds de maintient
  • Fixer les brides pour les sangles
  • Fixer la plaque d’immatriculation

J’avais tout préparé en avance et heureusement car notre sortie dans le chinonais approchait à grand pas.

 

Résultat après deux grosses soirées :

 

Et le résultat chargé :

 

Enfin, en profiter…

Mais déjà, le 103 tour peut prendre la route du soleil pour en profiter et partager de bon moment avec les copains, on peut maintenant aller plus loin pour nos prochaines balades…

Première test grandeur nature : le 103 tour Chinon !

C’est parti !